Jolies filles
19,90
22 mars 2021

"Il était 3 heures du matin. La canicule durait depuis plusieurs jours, et la puanteur du cadavre empestait toute la voiture. Malgré la climatisation poussée à fond, impossible d'y échapper. Elle se décomposait à toute vitesse.
Déjà deux heures qu'il l'avait chargée dans le coffre, gesticulant dans l'obscurité pour chasser les mouches. Il devait avoir l'air malin, à faire de grands moulinets dans les airs... Si elle était encore en vie, peut-être que ça l'aurait fait rire, elle aussi.
C'était risqué, mais il aimait ces excursions nocturnes, à conduire le long de l'autoroute déserte jusqu'à gagner les banlieues résidentielles de Londres. [...]
Il obliqua sur le parking [...]. Il ralentit devant une rangée de bennes à ordures près de l'entrée de l'imprimerie [...]
Elle avait été si belle, même à la fin, quelques heures plus tôt, alors qu'elle suppliait, en larmes, les cheveux gras, les vêtements souillés. Maintenant, elle n'était plus qu'une chose inerte. Son corps n'avait plus d'utilité à personne, ni à lui ni à elle-même".
.
Initialement prévu en mai 2020, lu par mes soins pendant le 1er confinement, voici enfin le 4e tome des aventures de l'inspectrice Erika Foster, et probablement le meilleur selon moi.
.
Je vous avais déjà parlé en mars et juin 2019 des romans de Robert Bryndza.
Cette fois, Erika enquête sur une série de meurtres commis à l'encontre de jeunes femmes, contactées sur Facebook puis enlevées, séquestrées, torturées par un meurtrier pervers, froid, une âme malade.
Une enquête menée tambour battant, des personnages qui gagnent en sympathie et en épaisseur (le 2e et 3e tome tournaient un peu en rond de ce point de vue là) et un vilain comme on les aime.
Un auteur à découvrir absolument!!
.
Conseillé par Marie

Enfin disponible en poche!!
.
1912
Raquel, Rosetta et Rocco, trois jeunes gens brimés, abandonnés, manipulés, quittent l'Europe pour rejoindre Buenos Aires en espérant y découvrir un pays accueillant et plein d'espoir.
Mais leur destin est de devoir lutter sans merci pour leur liberté et leur bonheur. Rien n'est facile, rien n'est acquis et leurs chemins respectifs ne se croiseront qu'au péril de leur vie puisque le mal rôde dans les rues mal famées argentines.
Le talent romanesque de Luca di Fulvio est une fois de plus époustouflant. Des personnages attachants et d'autres que l'on ne peut que haïr de toute son âme. Des descriptions de Buenos Aires incroyables. Une merveille!!!
.
Conseillé par Marie