Ces liens qui nous enchaînent

Kent Haruf

Robert Laffont

  • Conseillé par (Libraire)
    30 septembre 2023

    Certains vouent un culte à Jim Harrison, moi, j'ai une adoration sans bornes pour Kent Haruf. Il a malheureusement beaucoup moins écrit que le Grand Jim.
    .
    Je l'ai découvert sur une étagère de la bibliothèque maternelle il y a plus de 20 ans. "Le chant des plaines" a été une incroyable révélation. Puis ça a été "Colorado Blues" suivi de "Les gens de Holt County" et enfin "Nos âmes la nuit".
    .
    Kent Haruf étant décédé en 2014, je pensais ne jamais pouvoir lire un autre de ses romans.
    Mais, c'était sans compter sur les éditions Robert Laffont qui viennent de publier son premier roman, paru en 1984. Vous n'imaginez pas mon bonheur!
    .
    Il est difficile d'expliquer pourquoi j'adore Kent Haruf. L'écriture est simple, les personnages aussi, les décors arides et parfois inhospitaliers mais il arrive, pour moi, mieux que personne, à démontrer la résilience de femmes et d'hommes face aux épreuves de la vie.
    Ces personnages n'ont pas de grandes ambitions. Leur désir le plus cher, survivre et être un minimum heureux. Des choses simples mais parfois si difficiles à acquérir.
    .
    Dans ce roman, encore une fois situé à Holt, Colorado, nous découvrons la vie de Édith Goodnough. A l'hôpital, la police l'accuse, à l'aube de ses 80 ans, d'un crime dont on ne sait rien.
    Prend alors la parole, Sanders Roscoe, son voisin, son plus proche ami, qui la côtoie depuis sa plus tendre enfance. Il va donc nous raconter la vie de cette femme, forte, déterminée, pleine d'abnégation et qui fit face toute sa vie sans jamais se plaindre un seul instant.
    .
    A votre tour de découvrir Kent Haruf!! Et surtout n'hésitez pas un instant, vous ne serez pas deçus.
    .
    Conseillé par Marie