Prendre les loups pour des chiens
EAN13 : 9782743637910
ISBN :978-2-7436-3791-0
Éditeur :Rivages
Date Parution :
Nombre de pages :450
Dimensions : 23 x 16 x 2 cm
Poids : 376 g

Prendre les loups pour des chiens

De

Franck, environ 25 ans, sort de prison après un braquage commis en compagnie de son frère aîné. Il est accueilli par une famille toxique : le père, fourbe, retape des voitures volées pour des collectionneurs, la mère, hostile et plein d'amertume, la fille, Jessica, violente, névrosée, animée de pulsions sexuelles dévorantes et sa fille, la petite Rachel, mutique, solitaire et mystérieuse, qui se livre à ses jeux d'enfants. Nous sommes dans le sud de la Gironde, dans un pays de forêts sombres et denses, avec des milliers de pins qui s'étendent à perte de vue, seulement ponctués par des palombières. Dans la moiteur, la méfiance et le silence, un drame va se jouer entre ses êtres désaxés.

Dans le prolongement stylistique des Cœurs Déchiquetés, ce nouveau roman d'Hervé Le Corre saisit par son atmosphère et la force des ses personnages, ancrés dans un paysage angoissant, propices à l'épanouissement de passions vénéneuses. Entre le "country noir" des Américains et le roman noir du terroir à la française, Le Corre fait entendre sa voix inimitable.

Hervé Le Corre (Auteur) a également contribué aux livres...

Dans l'ombre du brasier

Dans l'ombre du brasier

Hervé Le Corre

Rivages

En stock, expédié aujourd'hui 10,00 €
Dans l'ombre du brasier

Dans l'ombre du brasier

Hervé Le Corre

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 22,50 €
Prendre les loups pour des chiens

Prendre les loups pour des chiens

Hervé Le Corre

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,90 €
EbookPrendre les loups pour des chiens

Prendre les loups pour des chiens

Hervé Le Corre

Éditions Rivages

Indisponible sur notre site
César Vallejo, Obra poética completa
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,00 €
Après la guerre

Après la guerre

Hervé Le Corre

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 8,50 €
En savoir plus sur Hervé Le Corre

Vidéos

Hervé Le Corre était l'invité de La Galerne le 26 avril 2017 pour présenter son roman "Prendre les loups pour des chiens" (éditions Rivages).

Hervé Le Corre nous parle de son livre "Prendre les loups pour des chiens" (éditions Rivages), dans l'émission Dialogues littéraires, réalisation : Ronan Loup.
Interview par Annaïk Kerneuzet.

3 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

roman noir

5 étoiles

Par .

Comment dire ? Comment vous donner envie de découvrir ce roman noir à l’écriture acérée. Même les répétitions participent au rythme du texte.
Comment vous expliquer l’ambiance qui ne vous lâche pas ; cette chaleur écrasante qui colle à la peau des personnages ?
Comment vous dire les personnages tout droit sortis d’un roman de Zola qui serait écrit au 21e siècle : la misère, les petits trafiques (et les gros qui vous dépassent), la folie, la maternité non assumée, la prison, les bagnoles, la bière en canette, la violence et la torture.
Et cette petite fille, Rachel, qui ne parle pas mais qui a tout compris.
Pauvre personnage principal, embringué dans une histoire qui le dépasse, lui qui voulait seulement revoir son frère.
Et les chiens, menaçants mais n’attaquant jamais.
Un petit bémol tout de même (ou plutôt deux) : la rédemption du père (à la limite), et la fin en presque happy end.

[Lire la suite ...]

Prendre des loups pour des chiens

5 étoiles

Par . (L'Autre Monde)

Franck sort de cinq ans de taule.
En sortant, il espérait retrouver son frangin, Fabien, pour lequel il a plongé. Il espérait aussi retrouver son magot. Or, l'un et l'autre sont aux abonnés absents le jour de sa sortie : c'est Jessica, la petite amie de son frère qui vient le chercher. Elle lui explique que Fabien est en Espagne pour le « bizness » et qu'il ramènera le grisby à son retour. En attendant, Franck va devoir vivre dans la famille de Jessica et rendre service comme il peut. Mais pas facile pour Fabien de rester sagement à attendre entre Jessica qui a le feu aux fesses et qui empile les emmerdes comme on entasse les bûches en prévision de l'hiver, le père magouilleur qui l'emmène dès que possible jouer les gros bras, la mère alcoolique qui le hait avant même qu'il mette un pied dans cette maison, le chien agressif qui n'arrive pas à distinguer les gentils et les méchants, et la gosse de sept ans qui ne parle pas et joue à se noyer au fond de sa piscine pour enfant... Fabien se dit qu'au moins en taule, il savait comment agir, comment s'en sortir !
Dans ce nouveau roman, Hervé Le Corre revient sur un classique du roman noir : le gars qui sort de taule et qui ne veut pas y retourner mais qui doit faire face à un milieu qui ne peut que le faire replonger. Hervé Le Corre reprend une situation archi-classique de littérature noire pour revenir à la quintessence du roman noir afin de rendre hommage au genre mais surtout de le dynamiter ! Et c'est bien ce que fait Le Corre qui vous endort petit à petit en vous faisant croire que vous avez déjà lu cette histoire cent fois et vous arnaque à la dernière minute !
Lecteurs, partez prévenus : ce qui vous lisez vous induit autant dans le doute qu'il vous guide dans votre lecture. Et c'est tout le talent d'Hervé Le Corre, l'actuel maître du roman noir français : construire deux récits, l'un dissimulant l'autre et flouant le lecteur, pour son plus grand plaisir.

Un roman magnétique

5 étoiles

Par .

Franck, 25 ans, vient de purger six ans ferme pour un braquage. A sa sortie de prison, il pleut, les abords sont déserts. C'est Jessica, la copine de son frère et complice, qui passe le chercher. A sa manière à lui de ne pas trop la regarder, à sa manière à elle de lui parler, on sent vite l'affaire mal engagée.

L'économie de mots, c'est tout l'art d'Hervé Le Corre. Dans « Prendre les loups pour des chiens », son onzième roman et le sixième chez Rivages, l'auteur d'« Après la guerre » installe d'emblée une atmosphère poisseuse, viciée, qui écrase cet ex-taulard dont la lucidité égale son indécision, et la frustration ses espérances.

**Enfermé, même dehors**

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u