Quand Dieu boxait en amateur, roman
EAN13 : 9782246818168
ISBN :978-2-246-81816-8
Éditeur :Grasset
Date Parution :
Collection :Littérature Française
Nombre de pages :180
Dimensions : 21 x 13 x 1 cm
Poids : 215 g
Langue : français

Quand Dieu boxait en amateur

roman

De

Vendu par Librairie Clareton des Sources (Béziers 34500)

17.00€
Dans une France rurale aujourd’hui oubliée, deux gamins passionnés par les lettres nouent, dans le secret des livres, une amitié solide. Le premier, orphelin de père, travaille comme forgeron depuis ses quatorze ans et vit avec une mère que la littérature effraie et qui, pour cette raison, le met tôt à la boxe. Il sera champion. Le second se tourne vers des écritures plus saintes et devient abbé de la paroisse. Mais jamais les deux anciens gamins ne se quittent. Aussi, lorsque l’abbé propose à son ami d’enfance d’interpréter le rôle de Jésus dans son adaptation de La Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ, celui-ci accepte pour sacrer, sur le ring du théâtre, leur fraternité.
Ce boxeur atypique et forgeron flamboyant était le père du narrateur. Après sa mort, ce dernier décide de prendre la plume pour lui rendre sa couronne de gloire, tressée de lettres et de phrases splendides, en lui écrivant le grand roman qu’il mérite. Un uppercut littéraire.

4 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Famille d'artistes

5 étoiles

Par . (Fontaine Victor Hugo)

Dans cet éloge à son père, Guy Boley réalise le portrait d'un homme tiraillé entre sa passion pour le domaine littéraire et l'univers dans lequel il évolue : la forge où il travaille et les rings qu'il côtoie.
C'est grâce à l'amitié d'enfance qu'il a noué avec le nouvel abbé de la ville qu'il réussira à s'illustrer sur les planches, dans une pièce retraçant la passion de Jésus.
Avec une écriture fine et tendre, mais aussi incisive et brute quand cela est nécessaire, Guy Boley parvient à dresser un magnifique portrait familial et à immortaliser la mémoire de son père par la littérature.
Un coup de cœur de cette sélection Goncourt 2018.

Père

5 étoiles

Par .

Monsieur Guy BOLEY, j’aime vos romans.

Depuis ma découverte de "Fils du feu" l’année dernière, j’attendais votre prochain roman.

Je l’ai enfin en main, et je ne suis pas déçue.

Oui, il est encore question du père du narrateur. Mais son père n’est pas seulement un forgeron, c’est aussi un boxeur.

Et puis, par fidélité à son ami curé, il monte sur les planches pour interpréter Jésus.

J’ai aimé vos mots qui m’ont ému pour parler de ce père qui fait tout avec passion.

J’ai aimé le rapport entre les mains du père et ceux du fils, quand les mots n’ont plus de sens.

Si j’ai été moins sensible à l’amitié entre le père et le curé, j’ai souri parfois avec l’ancien curé.

Un roman tendre, parfois dur quand le fils se rebelle, mais aussi parfois drôle.

Un auteur qui confirme.

Un coup de coeur.

https://alexmotamots.fr/quand-dieu-boxait-en-amateur-guy-boley/

Notre Goncourt !

5 étoiles

Par . (Librairie L’Intranquille Plazza)

Roman nostalgique et poétique dans un Besançon du cœur et de la mémoire...hommage au père, ode à l'amitié et déclaration d'amour à la littérature...encore merci Guy !

5 étoiles

Par .

Avec finesse et humour Guy Boley cogne entre autres sur la morale chrétienne, sourit des pathétiques spectacles paroissiaux, fait l’apologie des majorettes et rend surtout un hommage vibrant à son père artisan, boxeur et amoureux des mots.
Guy Boley signe là un roman sensible et s’inscrit en digne héritier de son père, un artiste de la langue. Percutant.