Nous étions nés pour être heureux
EAN13 : 9782260053309
ISBN :978-2-260-05330-9
Éditeur :Julliard
Date Parution :
Nombre de pages :240
Dimensions : 21 x 13 x 2 cm
Poids : 300 g

Nous étions nés pour être heureux

De

Depuis trente ans, Paul a fait de son histoire familiale, et du désastre que fut son enfance, la matière même de ses romans. Une démarche que ses frères et soeurs n'ont pas comprise, au point de ne plus lui adresser la parole pendant de longues années. Et puis arrive le temps de la réconciliation. Paul décide de réunir à déjeuner, dans la maison qui est devenue son refuge, tous les protagonistes de sa tumultueuse existence : ses neuf frères et soeurs, leurs enfants et les siens, et même ses deux ex-femmes.
Viendra qui voudra. Et advienne que pourra.
Le temps d'un singulier repas de famille, Lionel Duroy parvient à reconstituer tous les chapitres essentiels de la vie d'un homme. Avec sa profondeur psychologique habituelle et l'élégance de son style, il livre ici un récit vibrant de vérité sur les liens indestructibles de l'enfance, la résilience et la paix enfin retrouvée.

Lionel Duroy (Auteur) a également contribué aux livres...

Eugenia

Eugenia

Lionel Duroy

J'Ai Lu

En stock, expédié aujourd'hui 8,50 €
Eugenia

Eugenia

Lionel Duroy

Julliard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,00 €
L'absente

L'absente

Lionel Duroy

Julliard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 20,00 €
Échapper

Échapper

Lionel Duroy

J'Ai Lu

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,30 €
EbookVertiges

Vertiges

Lionel Duroy

Julliard

Indisponible sur notre site
L'hiver des hommes / roman

L'hiver des hommes / roman

Lionel Duroy

J'Ai Lu

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,50 €
En savoir plus sur Lionel Duroy

4 Commentaires 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

2 étoiles

Par .

Je ne vais pas être très polie, mais là, il m’a carrément gonflée Lionel Duroy avec sa journée de réconciliation.
Oui, parce qu’on le savait déjà, ses neuf frères et sœurs ne lui parlent plus depuis qu’il a sorti son premier livre, livrant toute l’histoire de leur famille.
Trente ans sans se voir, sans se parler, mais depuis l’an dernier ils l’ont recontacté et ils se retrouvent lors d’un repas chez Paul, tous sauf un, et ils découvrent leurs enfants.
J’ai plutôt aimé les précédents livres de Lionel Duroy, mais là, je l’ai trouvé lourd, et cette journée de réconciliation est pesante.
Il tourne en rond, nous impose des dialogues répétitifs entre frères et sœurs.
C’est le livre de trop sur le sujet !
Il a besoin d’écrire pour vivre dit-il.
Mais un écrivain peut faire autre chose que passer sa vie au crible, et surtout celle des membres de sa famille.
Il peut créer des personnages, des situations sans toujours impliquer sa famille.
Il a lassé ses frères, ses sœurs, ses deux femmes, j’ai bien peur qu’il ne commence à lasser certains de ses lecteurs dont moi.

Formidable dernier roman de Lionel Duroy

5 étoiles

Par . (Librairie La Grande Ourse)

Avoir 70 ans est ce le début de la sagesse, de la gratitude, du pardon? En lisant le formidable dernier roman de Lionel Duroy on peut légitimement se poser la question.
Pour les habitués de l’écrivain, depuis l’exceptionnel « Le chagrin » ce dernier opus est une porte d’espoir et de rédemption sur un passé familial terrible ressassé depuis une dizaine d’ouvrages.
Pour les autres, assister à ce repas familial où pour la première fois les neuf frères et soeurs se retrouvent après une violente brouille vieille de plusieurs décennies, est une belle immersion dans une famille, où les secrets, les non-dits ont comme partout ailleurs la part belle.

En privilégiant pour la première fois le dialogue, tant dans l’écriture que dans celui entre les frères et soeurs, Lionel Duroy donne une nouvelle fois un sens à notre existence et à la nécessité de l'écriture.

Quand on se" connecte" au moins une fois avec le romancier grâce à l’un de ses livres on le garde pour la vie. Comme un guide, un ami ou un éclaireur. A ce titre ce livre est indispensable.

Eric.

4 étoiles

Par .

« Ça me fait plaisir de vous revoir ». Paul, écrivain, n’a pas revu ses frères et sœurs depuis une trentaine d’années en raison de l’écriture de son premier roman, qui témoigne du ravage de son histoire familiale, en relatant la faiblesse d’un père et la démence destructrice d’une mère. Lors d’un déjeuner, il rassemble ses neuf frères et sœurs, ses enfants et ses deux ex-femmes, dans une tentative commune de réconciliation.

Dans ce poignant récit de famille, Lionel Duroy réussit à exprimer avec une impressionnante puissance d’analyse psychologique, la difficulté à guérir d’un passé douloureux. Avec subtilité, il amène le lecteur à entrer en résonance avec les questionnements intimes des personnages, comme, le poids de l’héritage transmis par les siens.

À travers les pensées de Paul, Lionel Duroy interroge également avec une immense profondeur la complexité du métier d’écrivain, en illustrant les difficultés liées à la publication d’ouvrages qui influent sur ses relations personnelles et créent, bien souvent, des ruptures avec ceux qui ne comprennent pas une démarche narrative jugée inconvenable.

Un magnifique roman qui dépeint la douleur commune d’une famille déchirée et donne avec finesse à réfléchir sur la condition d’écrivain, la filiation et ce que devrait être le sens de l’institution familiale. Profond, attendrissant, et terriblement bouleversant.

4 étoiles

Par .

« Ça me fait plaisir de vous revoir ». Paul, écrivain, n’a pas revu ses frères et sœurs depuis une trentaine d’années en raison de l’écriture de son premier roman, qui témoigne du ravage de son histoire familiale, en relatant la faiblesse d’un père et la démence destructrice d’une mère. Lors d’un déjeuner, il rassemble ses neuf frères et sœurs, ses enfants et ses deux ex-femmes, dans une tentative commune de réconciliation.

Dans ce poignant récit de famille, Lionel Duroy réussi à exprimer avec une impressionnante puissance d’analyse psychologique, la difficulté à guérir d’un passé douloureux. Avec subtilité, il amène le lecteur à entrer en résonnance avec les questionnements intimes des personnages, comme, le poids de l’héritage transmis par les siens.

À travers les pensées de Paul, Lionel Duroy interroge également avec une immense profondeur la complexité du métier d’écrivain, en illustrant les difficultés liées à la publication d’ouvrages qui influent sur ses relations personnelles, et créent, bien souvent, des ruptures avec ceux qui ne comprennent pas une démarche narrative jugée inconvenable.

Un magnifique roman qui dépeint la douleur commune d’une famille déchirée et donne avec finesse à réfléchir sur la condition d’écrivain, la filiation, et ce que devrait être le sens de l’institution familiale. Profond, attendrissant, et terriblement bouleversant.