Un jour viendra couleur d'orange
EAN13 : 9782246824916
ISBN :978-2-246-82491-6
Éditeur :Grasset
Date Parution :
Collection :Littérature Française
Nombre de pages :272
Dimensions : 20 x 14 cm
Poids : 280 g
Langue : français

Un jour viendra couleur d'orange

De

19.50€
Pierre ne demandait pas la lune, juste un bout. Avec sa femme, Louise, leur fils Geoffroy et son amie Djamila, ils vont manquer de tout perdre. Et puis, à défaut de lune, choisir la vie, aller vers la lumière.

A l’aube d’un matin de novembre, dans le Nord de la France, un groupe de copains se poste sur un rond-point et décide de l’occuper. Parmi eux, Pierre, vigile à mi-temps dans un supermarché après un licenciement, exprime enfin une colère longtemps contenue. Au fil des journées de mobilisation, le fossé se creuse avec sa femme, infirmière en soins palliatifs, et Geoffroy, leur fils de treize ans, garçon singulier qui lui a toujours fait peur. Un fils qui refuse d’être touché, classe tout par couleur, compte la taille exacte de ses foulées, et retient tout ce qu’il lit, en silence. Quand Pierre l’oblige à jeter un cocktail molotov sur un bâtiment public, Louise le quitte, épuisée par la violence de son mari et déterminée à protéger Geoffroy.
Le garçon est différent, isolé, rejeté par les jeunes du collège et du quartier. Seule Djamila, quinze ans, est fascinée par son invraisemblable mémoire, ses manies, sa candeur de petit prince venu d’ailleurs. Un lien se noue, qui entraîne bientôt les deux adolescents sur le territoire inconnu de l’amour et les conduit à se réfugier dans la forêt, à l’abri de la violence du monde. Homme des bois solitaire et généreux, Hagop leur apprend les noms des arbres et les chants des oiseaux, faisant de sa cabane un refuge accueillant.
Peinture sociale, histoires d’amour et roman initiatique,

Un jour viendra couleur d’orange tisse magistralement le drame de ses personnages. Grégoire Delacourt nous entraîne au rythme haletant d’une écriture habitée par l’urgence vitale de ses héros, leurs contradictions, leurs désirs et leurs peurs. La rage de Pierre, le don de soi de Louise, la singularité de Geoffroy, l’oppression subie par Djamila et le retrait du monde d’Hagop, autant de luttes qui s’entrechoquent puis se rejoignent. Car selon les mots d’Aragon «  Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange (…) Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche  »… Poignant et lumineux.

Grégoire Delacourt (Auteur) a également contribué aux livres...

Mon père

Mon père

Grégoire Delacourt

Le Livre De Poche

En stock 7,40 €
Mon Père

Mon Père

Grégoire Delacourt

Jc Lattès

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
La femme qui ne vieillissait pas / roman

La femme qui ne vieillissait pas / roman

Grégoire Delacourt

Le Livre De Poche

En stock 7,40 €
La Femme qui ne vieillissait pas

La Femme qui ne vieillissait pas

Grégoire Delacourt

Jc Lattès

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
Danser au bord de l abîme / roman

Danser au bord de l abîme / roman

Grégoire Delacourt

Le Livre De Poche

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,40 €
Danser au bord de l abîme

Danser au bord de l abîme

Grégoire Delacourt

Audiolib

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,50 €
En savoir plus sur Grégoire Delacourt

Vidéo

© Éditions Grasset

1 Commentaire 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Une crise et des hommes

4 étoiles

Par .

Deux ans après le mouvement des gilets jaunes, Grégoire Delacourt en fait le théâtre de fond de son dernier roman.
Cette époque nous semble bien loin aujourd’hui, une crise en chassant une autre… Et pourtant, le drame social est toujours là, et plus que jamais.
Un couple amoureux, heureux, broyé par le système dur et impitoyable (manque de moyens, manque de perspectives…), est anéanti peu à peu par l’arrivée d’un enfant différent…
Pierre, le héros, vigile à mi-temps, va trouver dans cette bataille contre le gouvernement, un moyen de s’exprimer, enfin.
Mais l’incompréhension, l’aigreur vont faire peu à peu place à la violence gratuite, et les pertes seront probablement affectives.
Chez Grégoire Delacourt, même au plus profond du désespoir, il reste toujours une lueur, et ce dernier opus ne dérogera pas à la règle… Je vous laisse la découvrir.
Une famille attachante, une écriture toujours aussi sensible, un joli moment de lecture.