Buveurs de vent
EAN13 : 9782226452276
ISBN :978-2-226-45227-6
Éditeur :Albin Michel
Date Parution :
Collection : Romans francais
Nombre de pages :391
Dimensions : 20 x 14 x 2 cm
Poids : 425 g
Langue : français

Buveurs de vent

De

Ils sont quatre, nés au Gour Noir, cette vallée coupée du monde, perdue au milieu des montagnes. Ils sont quatre, frères et soeur, soudés par un indéfectible lien.
Marc d’abord, qui ne cesse de lire en cachette. Mathieu, qui entend penser les arbres. Mabel, à la beauté sauvage. Et Luc, l’enfant tragique, qui sait parler aux grenouilles, aux cerfs et aux oiseaux, et caresse le rêve d’être un jour l’un des leurs.
Tous travaillent, comme leur père, leur grand-père avant eux et la ville entière, pour le propriétaire de la centrale, des carrières et du barrage, Joyce le tyran, l’animal à sang froid…
Dans une langue somptueuse et magnétique, Franck Bouysse, l’auteur de Né d’aucune femme, nous emporte au cœur de la légende du Gour Noir, et signe un roman aux allures de parabole sur la puissance de la nature et la promesse de l’insoumission.

Franck Bouysse (Auteur) a également contribué aux livres...

La trilogie H

La trilogie H

Franck Bouysse

Le Livre De Poche

En stock 20,90 €
Orphelines

Orphelines

Franck Bouysse

Moissons Noires

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
Oxymort

Oxymort

Franck Bouysse

J'Ai Lu

En stock 7,20 €
Vagabond

Vagabond

Franck Bouysse

Le Livre De Poche

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,20 €
Né d'aucune femme

Né d'aucune femme

Franck Bouysse

Éditions Voir De Près

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 23,00 €
Oxymort

Oxymort

Franck Bouysse

Moissons Noires

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
En savoir plus sur Franck Bouysse

1 Commentaire 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Glaçant mais magnifique

5 étoiles

Par . (Librairie La Grande Ourse)

Il y a un viaduc. A ce viaduc sont accrochées quatre cordes qui pendent dans le vide. Une pour la soeur et trois pour les frères. Elles ne sont pas là pour se pendre. Elles sont là pour leur donner de la hauteur, leur permettre de quitter par moments le monde du dessous celui de Gour Noir, un site qui porte bien son nom tant rien n’est à espérer dans ce lieu où vivent des femmes et des hommes résignés travaillant aux carrières, ou à la centrale araignée qui dispense la lumière artificielle en utilisant l’eau du barrage. Cela pourrait ressembler à un conte pour enfant mais on est chez Franck Bouysse qui nous a habitué à un univers pesant et lourd. Le mal fois porte le nom de Joyce, tyran local, qui surveille toutes les activités professionnelles et privées sur son territoire dont les rues portent son nom.
L’écrivain n’a pas son pareil pour décrire la noirceur de l’âme humaine. Dans un espace temps et géographique imaginé, il emprunte à notre époque des évènements récents comme une guerre mondiale, des révoltes ouvrières et crée ainsi un fort sentiment de malaise baignant le lecteur dans une eau emplie de réalité et de fiction. Les pages s’alourdissent au fur et à mesure de la lecture et on sait que les rares moments de bonheur décrits avec une force poétique rare ne font que précéder des instants de violence.
Ses personnages positifs et attachants ont un seul but, s’extraire de leur condition sociale, religieuse culturelle qui leur a été assignée dès leur naissance. Mabel, la soeur à la beauté irradiante et qui initie dans des pages magnifiques son frère Luc à la sexualité, est une image forte de ce récit, celle qui ose la première défier l’ordre établi par le passé, la tradition et Joyce.
Franck Bouysse est un formidable conteur qui envoûte le lecteur, le laissant souvent au bord de la route, asphyxié, épuisé mais charmé. Au bord de la route. Ou du viaduc salvateur, celui ou pendent quatre cordes qui ne sont pas faites pour se pendre.

Eric