Glacé , thriller
EAN13 : 9782266219976
ISBN :978-2-266-21997-6
Éditeur :Pocket
Date Parution :
Collection :Pocket. Roman (14900)
Nombre de pages :729
Dimensions : 1 x 1 x 0 cm
Poids : 360 g

Glacé

thriller

De

Vendu par Librairie Clareton des Sources (Béziers 34500)

8.60€
Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.

« Retenez bien ce nom : Bernard Minier. » Le Figaro littéraire

« De répit, point, ni pour les personnages ni pour nous. Une réussite ! » Le Point

Prix du meilleur roman francophone au Festival polar de Cognac

Bernard Minier (Auteur) a également contribué aux livres...

Soeurs

Soeurs

Bernard Minier

Xo

En stock, expédié demain 21,90 €
Nuit

Nuit

Bernard Minier

Pocket

En stock, expédié demain 8,30 €
Nuit

Nuit

Bernard Minier

Xo

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,90 €
Glacé COLLECTOR

Glacé COLLECTOR

Bernard Minier

Pocket

Indisponible sur notre site
Une putain d'histoire

Une putain d'histoire

Bernard Minier

Xo

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,90 €
N'éteins pas la lumière, roman

N'éteins pas la lumière, roman

Bernard Minier

Xo Éditions

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,90 €
En savoir plus sur Bernard Minier

1 Commentaire 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

policier

5 étoiles

Par .

Un polar de bonne facture, rondement mené et pleins de fausses pistes. J'ai adoré !

Les personnages sont attachants, et pour certains, pas du tout ce qu'ils semblent être. La vallée reculée des Pyrénnées fait vraiment froid dans le dos. L'intrigue est tirée au cordeau, rien n'est laissé au hasard.

Bref, j'en redemande !

L'image que je retiendrai :

Celle du tueur psychopathe qui, du fond de sa cellule de haute sécurité, semble tirer les fils de l'intrigue.

http://motamots.canalblog.com/archives/2013/07/21/27321137.html