Le zen, Un essai pour trouver le bonheur à travers le bouddhisme
EAN13 : 9782930627632
ISBN :978-2-930627-63-2
Éditeur :Avant-Propos
Date Parution :
Collection :ESSENCE ET SENS
Nombre de pages :93
Dimensions : 21 x 12 x 0 cm
Poids : 125 g
Langue : français

Le zen

Un essai pour trouver le bonheur à travers le bouddhisme

Federico Jôkô PROCOPIO partage "de cœur à cœur" son expérience de la méditation et, à travers elle, la philosophie du bouddhisme zen, inépuisable source de bonheur
Il nous y donne accès, convaincu que l'homme est avant tout un être profondément spirituel et que la foi le pétrit au plus intime de lui-même. Son désir est d'ouvrir cette Voie de sagesse ancienne au plus large nombre, persuadé que si l'homme n'a pas nécessairement besoin d'apparats religieux pour donner un sens à son existence et goûter le sens du monde, il recèle en lui une soif spirituelle indicible, un désir de bonheur profond, une inouïe sagesse et une grande bonté. Sans le savoir et à portée de sa main, l'être humain frôle sans cesse l'immensité et, sous chacun de ses pas, une incroyable béatitude absolue.
Un guide essentiel pour ceux qui souhaitent trouver leur chemoin vers la spiritualité et vivre l'expérience de la méditation zen
A PROPOS DE L'AUTEUR
Federico Jôkô PROCOPIO, philosophe et psychanalyste, est né en Italie en 1976. Á 10 ans, il entre au séminaire, puis au monastère bénédictin ; il passera 10 années dans une vie religieuse chrétienne à la recherche de l'accomplissement d'une vocation spirituelle contemplative avant de quitter le cloître pour retrouver une vie pleinement vécue et profondément spirituelle au cœur du monde. En 1998, il rencontre le bouddhisme zen comme une révélation. Depuis 16 ans, il pratique cette Voie qu'il a aussi enseignée plusieurs années à Paris. Ordonné moine zen pour la première fois en 2002, il a porté la pratique de la méditation en entreprise, en milieu hospitalier et auprès des personnes âgées.
EXTRAIT
Celui qui contemple ses profondeurs découvre l'univers
Lorsque l'invitation à écrire sur le zen s'est présentée à moi, j'ai ressenti non seulement la reconnaissance d'être un passeur de plus, une main supplémentaire qui puisse transmettre ce merveilleux trésor-héritage qu'est le bouddhisme zen, mais aussi la formidable chance d'ancrer cette transmission dans la culture occidentale chrétienne qui est la nôtre, ici, aujourd'hui par le vécu d'un moine bouddhiste occidental et laïque.
Pourquoi cela m'a-t-il paru si important ?
Parce que je suis un chrétien baptisé, j'ai vécu dix ans de ma jeunesse au séminaire puis dans l'ordre bénédictin comme jeune moine appelé par un fervent désir spirituel, hélé par une voix intérieure à creuser la connaissance de ce Grand Tout qui nous dépasse et que l'on appelle « Dieu », interpellé par une soif de vie indicible, aspirant à la réalisation d'une existence sainte, comblée de sens, et rayonnante de bonté.

Commentaires

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.