Canada
EAN13 : 9782823600117
ISBN :978-2-8236-0011-7
Éditeur :Éditions de L'Olivier
Date Parution :
Collection :Littérature étrangère
Nombre de pages :480
Dimensions : 22 x 14 x 3 cm
Poids : 566 g
Langue : français
Langue originale : anglais

Canada

De

Traduit par

Prix Femina 2013 du meilleur roman étranger.

Nous sommes à Great Falls, Montana, en 1960. Dell Parsons a 15 ans lorsque ses parents commettent un hold-up, avec le fol espoir de rembourser ainsi un créancier menaçant. Mais le braquage échoue, les parents sont arrêtés, et Dell a désormais le choix entre la fuite ou le placement dans un orphelinat. Il choisit de fuir, passe la frontière du Canada et se retrouve dans le Saskatchewan. Il est alors recueilli par un homme, Remlinger, qui fait de lui son apprenti et son factotum. Remlinger est un « libertarien », adepte de la liberté individuelle intégrale, qui vit selon sa propre loi en organisant des chasses. Canada est le récit de ces années d’apprentissage au sein d’une nature magnifique, parmi des hommes pour qui seule compte la force brutale, comme le montre l’épisode final, d’une incroyable violence. Des années plus tard, Dell, qui est devenu professeur à l’Université, se souvient de ces années qui l’ont marqué à jamais.

Qualifié de « page-turner » par le NY Times, ce roman d’une puissance et d’une beauté exceptionnelles rappellera aux lecteurs de Richard Ford le premier de ses livres publié à l’Olivier en 1991, Une saison ardente. Il marque le retour sur la scène littéraire d’un des plus grands écrivains américains contemporains.

Richard Ford est né à Jackson, dans le Mississippi en 1944. Après des études de droit, il décide de se consacrer à l’écriture et publie des nouvelles dans Esquire et The New Yorker. En 1976, paraît son premier roman, A Piece of My Heart (Une mort secrète). Après Le Bout du rouleau, il travaille pour Inside Sports Magazine jusqu'à la faillite du magazine en 1982. De cette expérience, il tire Un week-end dans le Michigan. En 1996, il reçoit le PEN/Faulkner Award et le prix Pulitzer pour Indépendance. L'Etat des lieux, son précédent roman, a été publié en 2008 à L'Olivier. Il vit entre la Nouvelle-Orléans et le Maine.

Richard Ford (Auteur) a également contribué aux livres...

En toute franchise

En toute franchise

Richard Ford

Éditions De L'Olivier

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,50 €
Canada

Canada

Richard Ford

Points

En stock, expédié aujourd'hui 8,30 €
Un week-end dans le Michigan
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 8,30 €
LE BOUT DU ROULEAU, roman

LE BOUT DU ROULEAU, roman

Richard Ford

Points

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,60 €
L'état des lieux / roman

L'état des lieux / roman

Richard Ford

Points

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 9,00 €
Ma mère / récit, récit

Ma mère / récit, récit

Richard Ford

Points

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Richard Ford

Josée Kamoun (Traduction) a également contribué aux livres...

La tache

La tache

Philip Roth

Folio

Précommande, réservé ou expédié chez vous le 07/11/2019 9,00 €
Le Cœur de l'Angleterre

Le Cœur de l'Angleterre

Jonathan Coe

Gallimard

En stock, expédié aujourd'hui 23,00 €
1984

1984

George Orwell

Gallimard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,00 €
Entre eux

Entre eux

Richard Ford

L'Olivier

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,50 €
Le meilleur

Le meilleur

Bernard Malamud

Rivages

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 8,90 €
En savoir plus sur Josée Kamoun

Extraits


Canada [PDF]


2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

annecdote

4 étoiles

Par .

Généralement, dans le bac supérieur d'un frigo, on trouve des pizzas surgelées, des esquimaux et quelques glaçons. Richard Ford, lui, y a glissé les notes qui ont constitué la base de la deuxième partie de son roman Canada, prix Femina étranger 2013.

Même si agir de la sorte lui aura permis de sauver cette matière littéraire de l’appétit dévorant de ses chiens, la méthode de conservation employée n’est, au fond, peut-être pas si étonnante pour un écrivain.

Comme la nourriture, pourquoi ne pas réfrigérer l’inspiration, le temps de la laisser reposer ?

Le roman est superbe

Haut les mains! Le hold up littéraire de Richard Ford

5 étoiles

Par .

" D'abord, je vais vous raconter le hold up que nos parents ont commis. Ensuite les meurtres, qui se sont produits plus tard. " Richard Ford démarre fort, et poursuit au même rythme. Avec " Canada ", il signe non seulement un roman d'aventures, mais aussi un récit intimiste, ce qui peut paraître incompatible. Il manie pourtant les deux registres avec maestria.

Dell (le garçon) et Berner (la fille), deux jumeaux de 15 ans, se chicanent comme tous les enfants, mais ils aiment bien leur vie à Great Falls, cette petite ville du Montana. Leurs parents sont assez imprévisibles (ils n'imaginent pas encore à quel point), mais gentils, attentifs. Bref, le quotidien s'écoule sans remous dans la famille Parsons. Jusqu'au jour où une idée folle traverse la tête du père, et finit même par s'y installer. Pourquoi ne pas régler ses problèmes d'argent en tentant un hold up? Comme c'est simple! Il convainc sa femme de jouer les complices (elle se contentera de conduire la voiture), et voici nos Bonnie and Clyde de pacotille partis à l'attaque d'une banque du Dakota. Mal préparés, naïfs, ils se feront repérer, arrêter et emprisonner. Cette aventure ne constitue que le préambule de l'histoire que nous raconte un Richard Ford au sommet de son talent, et la suite monte crescendo: l'existence de Dell et Berner va bien sûr se trouver complètement bouleversée par l'inconséquence de leurs parents. Et tandis que Berner s'enfuira pour échapper aux services sociaux, Dell, lui, sera conduit par une amie de la famille chez le frère de celle-ci. Là, il découvrira ce que crapule veut vraiment dire.

Alors que les événements et les rebondissements s'enchaînent, Richard Ford ne néglige pas pour autant la psychologie des personnages, leurs états d'âme, leurs sentiments, leurs tourments. Il excelle dans ce travail d'orfèvre, car on partage avec Dell, cet immense sentiment de solitude qui l'engloutit lorsqu'il se retrouve à des milliers de kilomètres de chez lui, sans savoir ce que ses parents sont devenus, parqué dans un taudis. Il y a aussi de superbes pages sur la relation entre un frère et une sœur qui, même s'ils vivent à des kilomètres l'un de l'autre, se voient liés à jamais non seulement par leur sang, mais par la tragédie. Dans un interview qu'il donnait à la télévision américaine, Richard Ford estimait qu'il s'agissait là de son roman le plus ambitieux. Je crois bien qu'il a raison.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u