Dernier commentaire
Honorer la fureur

Honorer la fureur

De Rodolphe Barry
En stock, expédié aujourd'hui En stock, expédié aujourd'hui 21,00 €
mardi 09 juillet 2019 5 étoiles

"On est tous faits pour quelque chose. Il faut parfois du temps pour le découvrir. Quand ça arrive, il faut s'y tenir. Quand on voit clair, la route est claire!"
.
"Je ne demande rien d'autre que de continuer à écrire, peu importe que les gens ne comprennent jamais le sens de mon entreprise. Je veux juste continuer, continuer éperdument."
(lettre de J. Agee au Père Flye)

New-York, 1936
James Agee, journaliste pour le magazine Fortune, s'ennuie dans son travail, n'éprouvant aucun plaisir à rédiger des articles dénués d'intérêt. Mais un jour, on lui demande de partir dans le sud du pays, accompagné d'un photographe, Walker Evans, pour écrire un papier sur les métayers d'Alabama. Naîtra de ce voyage, une prise de conscience de ce qu'il veut faire de sa vie, une amitié inconditionnelle et surtout un des plus grands témoignages sur la Grande Dépression jamais écrit, "Louons maintenant les grands hommes".
.
Rodolphe Barry nous emmène sur les traces de James Agee, journaliste sans concession, mari défaillant, alcoolique notoire mais aussi auteur de renom à qui l'on doit les scénarios de "The african Queen" de John Huston ou encore "La nuit du chasseur" de Charles Laughton.
James Agee était un homme d'opinions, anarchiste, extrêmement cultivé, qui ne s'est jamais laissé dicter sa conduite quitte à blesser son entourage et à vivre une vie de labeur et de pauvreté.
.
"Peut-être suis-je uniquement loyal avec mon travail?[...] je ne céderai à aucun marchandage qui ferait de moi un corps castré, un esprit institué."
(lettre de J. Agee au Père Flye)

J'ai été bousculée par ce livre, ce personnage dont je ne savais rien mais qui m'a bouleversé par ses convictions politiques et journalitisques, une vie faite de débauche mais aussi de luttes et marquée par de magnifiques amitiés. Un grand texte!!
.
Conseillé par Marie