Anthony Passeron

Globe

20,00
30 août 2022

"Seule cette maladie était arrivée à ce qu'une mère voie son fils tel qu'il était : un junkie pourrissant parmi les siens. Un toxicomane promis au même sort que ses compagnons. Peu importaient ici son nom, son prénom, les espoirs que ses parents avaient places en lui, la réputation d'une famille sans histoires. Le sida ne voulait rien savoir. Il se jouait de tout le monde : des chercheurs, des médecins, des malades et de leurs proches. Personne n'en réchappait, pas même le fils préféré d'une famille de commerçants de l'arrière-pays."
.
Dans ce 1er roman, Anthony Passeron nous livre son histoire familiale.
Une famille besogneuse de l'arrière-pays niçois, dont la plus grande fierté était sa boucherie et son fils aîné.
Un fils aîné, Désiré, 1er diplômé de la famille, mais qui en ce début des années 80, s'ennuie et rêve de d'espace et de liberté.
Cet oncle, audacieux, indépendant, va malheureusement tombé dans la toxicomanie.
A cette époque, l'héroïne fait des ravages, pas seulement dans les grandes villes mais aussi énormément dans les campagnes. Cette addiction ne sera pas sans conséquence, Désiré est infecté par le sida.
.
Dans un alternance de chapitres, consacrés à sa famille ou à la découverte du SIDA et les recherches menées dans le monde, Anthony Passeron nous offre un texte sensible, plein d'empathie, de pudeur, sans jugement, d'une tristesse infinie mais aussi plein d'espoir.
La tristesse de voir des vies brisées par la maladie et l'espoir, de voir des médecins lutter, poursuivant des recherches parfois non abouties et décevantes mais aussi récompensés par des résultats prometteurs.
.
Un très beau texte, plein d'émotions....
.
Conseillé par Marie F.

Tous les conseils de lecture

Le , LIBRAIRIE CLARETON DES SOURCES

La Librairie Clareton des Sources recevra en dédicace Sarah Perret, auteure de "La Petite" paru aux éditions Presses de la Cité et lauréate du Prix Jean Anglade 2022.

Tous les événements