Huit crimes parfaits, Roman

Roman

Éditions Gallmeister

23,40
22 mars 2021

Un libraire, des romans policiers, un chat et des meurtres, tout est réuni pour nous plaire n'est-ce pas?
.
Malcolm, propriétaire d'une librairie spécialisée en romans policiers, reçoit la visite de l'agent du FBI Mulvey. Elle soupçonne quelqu'un de reproduire les huit crimes répertoriés dans une liste établit par Malcolm, d'après ses romans préfèrés, comme étant les crimes parfaits.
Ces meurtres ont-ils un lien avec lui? Qui en voudrait à Malcolm? Est-il aussi innocent qu'il en a l'air?
Une intrigue terriblement bien menée, qui vous tiendra en haleine jusqu'aux dernières pages.
Un roman policier comme on les aime, qui nous donne envie de relire les classiques du genre, à découvrir!!
.
Conseillé par Marie

The White Darkness
16,50
22 mars 2021

Tout part d'un échec, celui de l'expédition Nimrod, menée par Ernest Shackleton, qui avait pour but d'atteindre le Pôle Sud en 1907. Cette aventure humaine incroyable fut le déclencheur d'une quête surhumaine menée par Henry Worsley au début du XXIe siècle.
Ce britannique, militaire de carrière, au destin tragique, ne souhaitait qu'une chose, rendre hommage au courage de Shackleton et réussir en son nom cette mission en Antarctique.
Henry, marié, deux enfants, descendant d'un des membres de l'équipage de l'Endurance, veut rendre justice à Shackleton qui ne réussit malheureusement pas ses missions et se fit voler la vedette par Amundsen et Scott.
Accompagné de deux amis, Worsley se lance et atteint son but.
Quelques années plus tard, il décide de repartir mais cette fois, seul et sans assistance et surtout pour un projet autrement plus périlleux, la traversée du continent blanc. Une tentative qui cette fois ne sera pas couronnée de succès.
.
David Grann, novelliste, journaliste au New Yorker et auteur de "La note américaine" (sur les Indiens Osage, spoliés des ressources de leurs terres par le gouvernement américain) et de "La cité perdue de Z" (sur Percy Fawcett, disparu en Amazonie dans sa quête de la cité perdue), nous entraîne dans les traces de Henry Worsley, dans ses obsessions et dans ses missions. Un texte plein d'empathie, de tension, et d'admiration aussi. Il nous emmène avec lui dans sa tente, dans ses épreuves, ses victoires et ses désillusions.
On ressort de cette lecture, secoué et surtout nous aussi admiratif de cette quête obsessionnelle, et peiné qu'elle se soit achevée sur un échec.
Un très beau texte sur un homme de valeurs, plein de volonté et d'abnégation qui sut prendre la plus dure des décisions mais trop tard.
.
Merci aux éditions du Sous-Sol pour leur travail et pour nous faire découvrir encore et toujours de merveilleux récits.

Conseillé par Marie