Conseils de lecture

14,00
par (Libraire)
10 septembre 2022

Hérouville-en-Vexin, commune du Val d'Oise, son château et surtout son studio d'enregistrement.
.
Rien ne prédestinait ce village à devenir le point d'encrage de dizaines de musiciens venus du monde entier. Mais c'était sans compter l'intervention de deux fabuleux génies, Michel Magne et Laurent Thibault, qui ont transformé ce château en studio d'enregistrement.
.
De 1970 à 1985, ce sont entre 250 et 300 morceaux qui y sont enregistrés.
Elton John, David Bowie, Iggy pop, T-Rex, Jacques Higelin, les Bee Gees, Fleetwood Mac, The Grateful Dead, Bernard Lavilliers, Dan Ar Braz, Patrick Coutin, CharlElie Couture, ou encore Marvin Gaye viendront marquer l'histoire de ce château.
.
Une époque pleine de folie, d'exubérance, de créativité, qui accouchera de morceaux exceptionnels, d'anecdotes incroyables ainsi que d'amitiés durables et sincères.
.
Un haut lieu du rock et du disco (une partie de la B.O. de "La Fièvre du Samedi Soir" y sera enregistrée) qui tombera dans l'oubli pendant 30 ans avant de retrouver de son éclat depuis 2015.
A lire absolument par tous les fans de musique.
.
Conseillé par Marie


7,20
par (Libraire)
10 septembre 2022

Apollonia a disparu depuis trente ans sans laisser de trace laissant sa fille chez ses grands parents. Magdalena marquée par l'absence de sa mère va tout faire pour devenir une grande comédienne .
La jeune femme apprend que sa mère est toujours vivante et décide de la retrouver.
À son arrivée le dialogue semble impossible mais au fil des jours les deux femmes vont tisser des liens.
Tout est silence, tout est solitude, tout est non dit...jusqu'à la réconciliation...

Conseillé par Chloë


Ruta Sepetys

Folio

9,40
par (Libraire)
10 septembre 2022

"L'hôtel américain a quatre ans, mais pour Ana, il sent encore le neuf. Au fond de son panier est rangée une pile de prospectus de l'hôtel où figure un beau torero brandissant une cape rouge. Sur la cape est écrit en caractères élégants : "Castellana Hilton Madrid, votre château en Espagne!"
Elle se rappelle les châteaux d'autrefois. Elle a vu de vieilles cartes postales, quand elle était petite. Des images défilent dans sa mémoire : l'avenue bordée d'arbres du Paseo de la Castellana, où s'alignent les palais somptueux de la famille royale. Ensuite, les couleurs se fanent. 1936. La guerre civile éclate. Le conflit fait pâlir les joues de Madrid. Les grands palais ne sont plus que des fantômes gris. Jardins et fontaines disparaissent. Tout comme les parents d'Ana. La faim et l'isolement projettent une ombre noire sur le pays. L'Espagne est derrière un rideau, séparée du reste du monde.
Et puis, voilà qu'après 20 ans d'atrophie nationale, le généralissime Franco autorise les touristes à entrer dans le pays. Les banques et les hôtels plaquent des façades neuves sur les vieux bâtiments. Les touristes ne verront pas la différence. Ce qu'il y a dessous est bien caché".
.
Madrid, 1957. Daniel, un jeune photographe américain, séjourne en famille en Espagne. Ils logent à l'Hôtel Castellana où travaille Ana, fille de Républicains. Cette rencontre est l'occasion pour Daniel de se confronter aux conséquences de la dictature.
.
Ruta Sepetys nous entraîne dans un magnifique roman historique, dans l'Espagne dictatoriale de Franco.
Une histoire troublante et réaliste vue au travers d'une famille républicaine qui subit depuis près d'une génération l'horreur et la peur du franquisme dans le silence.
Un vrai coup de maître !

Conseillé par Eva


Anthony Passeron

Globe

20,00
par (Libraire)
30 août 2022

"Seule cette maladie était arrivée à ce qu'une mère voie son fils tel qu'il était : un junkie pourrissant parmi les siens. Un toxicomane promis au même sort que ses compagnons. Peu importaient ici son nom, son prénom, les espoirs que ses parents avaient places en lui, la réputation d'une famille sans histoires. Le sida ne voulait rien savoir. Il se jouait de tout le monde : des chercheurs, des médecins, des malades et de leurs proches. Personne n'en réchappait, pas même le fils préféré d'une famille de commerçants de l'arrière-pays."
.
Dans ce 1er roman, Anthony Passeron nous livre son histoire familiale.
Une famille besogneuse de l'arrière-pays niçois, dont la plus grande fierté était sa boucherie et son fils aîné.
Un fils aîné, Désiré, 1er diplômé de la famille, mais qui en ce début des années 80, s'ennuie et rêve de d'espace et de liberté.
Cet oncle, audacieux, indépendant, va malheureusement tombé dans la toxicomanie.
A cette époque, l'héroïne fait des ravages, pas seulement dans les grandes villes mais aussi énormément dans les campagnes. Cette addiction ne sera pas sans conséquence, Désiré est infecté par le sida.
.
Dans un alternance de chapitres, consacrés à sa famille ou à la découverte du SIDA et les recherches menées dans le monde, Anthony Passeron nous offre un texte sensible, plein d'empathie, de pudeur, sans jugement, d'une tristesse infinie mais aussi plein d'espoir.
La tristesse de voir des vies brisées par la maladie et l'espoir, de voir des médecins lutter, poursuivant des recherches parfois non abouties et décevantes mais aussi récompensés par des résultats prometteurs.
.
Un très beau texte, plein d'émotions....
.
Conseillé par Marie F.


9,10
par (Libraire)
30 août 2022

Un roman hilarant dépeignant les mœurs d'une famille vivant retirée de la civilisation. Refusant toute intrusion dans leur hameau, les Aspic luttent pour préserver leur autarcie.
Humour et situations rocambolesques sont au rendez-vous de ce roman digne d'un film d'Emir Kusturica.
.
Conseillé par Chloë